Prix de pose d’un parquet

Dans le monde de la construction, des études démontrent que le bois est le plus performant, comparé au parpaing et à la brique. Cependant, son utilisation n’en reste pas facile. Prenons le cas de la pose d’un parquet. Quelles en sont les caractéristiques et surtout, comment se présente le prix de pose d’un parquet ?

Prix de pose d’un parquet : Les particularités du parquet

A base de bois, le parquet est un élément naturel et vivant. Les variations de température et d’hygrométrie modifient ses caractéristiques en fonction des saisons et du milieu dans lequel il est placé. Les parquets sont destinés à être utilisés dans un milieu sec. La couche d’usure (parement ou élément de parement) affiche au minimum 2,5 mm d’épaisseur afin de permettre des travaux de rénovation. On peut choisir la pose d’un parquet en fonction des goûts mais aussi des usages. Notons deux grandes familles de parquet :

  • Le parquet massif : considéré comme tel à partir de 12 mm d’épaisseur, il peut être collé. A partir de 22cm d’épaisseur, il peut être cloué. Le type de pose conseillé est collé ou cloué sur lambourdes.
  • Les parquets contrecollés : avec une épaisseur de 10 à 16mm, c’est un parement en bois massif collé, composé d’une âme centrale, d’une couche usure en bois de 2,5 mm et le plus souvent, d’un contre parement, ils peuvent être collés ou installés en pose flottante. Le type de pose conseillé est collé ou flottant.
  • Le parquet mosaïque : composé de lamelles de 8mm d’épaisseur pré-assemblées. Le type de pose conseillé est collé.
  • Les lamelles sur chant : qui sont composées de lamelles de 8mm d’épaisseur collées sur chant. Le type de pose conseillé est collé.
  • Les panneaux : le panneau massif ou contrecollé à motif. Le type de pose conseillé est collé, cloué ou flottant.

Nous avons le parquet à usage domestique modéré, pour les zones de passage faible ou intermittent, à savoir les chambres, les couloirs, sans accès à l’extérieur. Le parquet à usage commercial, pour les zones de passage très élevées, on opte pour le parquet massif, pour les salles d’attente dans les aéroports, les boutiques, avec accès direct sur l’extérieur. Enfin, le parquet industriel léger pour les zones où le travail est essentiellement avec utilisation occasionnelle de véhicules légers, à savoir les ateliers d’usine.

Prix de pose d’un parquet

Les essences et l’usage du parquet

Il est à prendre conscience que plus l’usage du parquet est élevé, plus l’essence choisie doit être dure.

  • Pour la pose d’un parquet à usage domestique modéré, les essences compatibles sont : l’aulne, l’épicéa, le pin sylvestre et le sapin.
  • Pour le parquet à usage domestique général, les essences compatibles sont: le bouleau, le châtaignier, le mélèze, le merisier, le noyer, le pin maritime, le sipo et le teck.
  • Pour le parquet à usage domestique élevé, les essences compatibles sont : l’afrormosia, l’angélique, le charme, le chêne, l’érable, l’eucalyptus, le frêne, l’hêtre, l’iroko, le makoré, le moabi, le movingui et l’orme.
  • Pour le parquet à usage en lieu public et domestique élevé, les essences compatibles sont: le Cabreuva, le doussié, l’ipé, le jatoba, le merbau et le wengé.

La classe d’usage doit donc être prise en compte afin de définir la dureté de l’essence envisageable pour chaque volume. Elle s’étend du matériau le plus tendre au matériau le plus dur ; les trois types d’usage étant : modéré, général et élevé.

usage de parquet

Les avantages de la pose d’un parquet

Le parquet représente un investissement durable pour votre logement, sa tenue peut durer à partir de 20 jusqu’à 70 ans. Mis à part ses qualités isolante et acoustique, l’esthétique n’en reste pas amoindrie. Il contribue à l’isolation des bruits d’impact contre les étages supérieurs d’un immeuble, il participe donc à la correction acoustique des pièces. Il représente également une bonne isolation thermique, et participe à l’équilibre thermo-hydrique dont nous avons besoin pour notre confort quotidien, et s’entretient facilement à l’aide d’un aspirateur ou d’un torchon humidifié si il est vitrifié.

Le parquet est un matériau confortable, naturel, sain et anallergique. En effet, il continue d’emmagasiner le gaz carbonique en rejetant l’oxygène dans l’atmosphère et contribue donc à l’équilibre hygroscopique de l’habitat. Cet habitat en bois est plus économique et une maison à avec des particularités en bois se construit rapidement. Il peut d’ailleurs être poncé pour retrouver une nouvelle jeunesse. Son contact est agréable et chaud.

D’une esthétique indéniable, le parquet s’adapte à tous les styles : contemporain, traditionnel, moderne et exotique. Sa beauté s’exprime aussi par sa couleur variée. Ses dimensions répondent à toutes les attentes, notamment, du plus simple panneau aux lames de différentes largeurs (monofrise et multifrise). On peut avoir des motifs tout aussi bien à calepinage traditionnel qu’au calpinage plus actuel. Sa finition assure brillance et protection de la couche d’usure. On peut miser sur une ambiance plus marquée.

pose d'un parquet

Les différentes présentations et motifs du parquet

Si modifier l’apparence d’un parquet ou y ajouter de la couleur est indispensable dans vos critères de sélection, il existe différents moyens pour y parvenir. Prenons par exemple le fait de vieillir le parquet ou encore le fait de peindre le parquet en l’associant avec d’autres matériaux. Bien sûr, des lames normales peuvent suffire pour créer une esthétique particulière ainsi que des motifs selon vos goûts. Certains motifs sont créés sous forme de panneaux, avec un assemblage de pièces géométriques en bois. Une technique de pose particulière est exigée.

  • Le motif parquet pose à l’anglaise : il s’agit de la pose traditionnelle des parquets, composés de lames parallèles de même largeur, mais de longueur différente. Les rangées sont parallèles entre elles. La pose présente un design sobre. Les rangées ne sont pas de même longueur et les joints sont décalés de façon irrégulière.
  • Le motif parquet pose à la française : Le parquet est composé de lames de longueur et de largeur différentes. Les rangées sont parallèles entre elles et les joints sont décalés de façon irrégulière.
  • Le motif parquet en damier ou mosaïque : il est disposé de carrés posés comme du carrelage en pose droite ou en diagonale. Dans ces carrés sont assemblées des petites lamelles de bois par 5, dont le sens s’inverse.
  • Le motif parquet en échelle : des lames larges et courtes sont entrecoupées par lames fines qui sont posées perpendiculairement. Les lames forment des échelles.
  • Le motif parquet marqueterie : La marqueterie se présente en forme de panneaux. C’est un mélange géométrique de pièces de bois toutes assemblées les unes aux autres, souvent avec des bois de couleurs différentes pour créer un motif décoratif.
  • Le motif parquet « Point de Hongrie » : ou encore « parquet à chevrons », il se caractérise par des lames coupées en bout. Elles sont usinées avec un angle de 40 à 60 degrés et en longueurs fixes.
  • Le motif parquet « à bâtons rompus » : c’est un parquet en longueurs fixes usinés de façon à être posées perpendiculairement les unes aux autres. Le petit côté d’une lame va venir s’assembler sur le grand côté de l’autre lame perpendiculairement.
  • Le motif parquet pont de bateau : il est souvent en lames étroites, 70mm, et dans une essence de bois exotique, la plus connue étant le teck. Il faudra réaliser un usinage spécial pour insérer les joints entre les lames.
  • Le motif parquet « Versailles » : il se caractérise par des diagonales entremêlées dans un panneau carré dont les côtés ne dépassent jamais 120cm.
  • Le motif parquet « Chantilly » : Sous forme de panneau, il se reconnaît à ses courtes lames entremêlées de façon orthogonale.

motifs parquet

Les différents types de parquet

En dehors de leurs motifs, nous allons voir en détail les styles et aspects des parquets afin d’avoir une idée plus précise dans le choix de la pose d’un. En voici les différents types :

  • Le parquet en feuille est un grand panneau de forme carrée, ayant ordinairement trois pieds deux pouces. Il est composé d’un bâti d’encadrement rempli de montants, de traverses et de petits panneaux. Entre les feuilles d’un parquet s’ajoutent des frises de parquet qui est une bande de bois assemblée, à rainure et languette.
  • Le parquet marqueté est une œuvre d’art. En effet, sa valeur esthétique permet d’obtenir des parquets en bois massif personnalisés, ce qui constitue un élément décoratif pour la pièce. On peut l’allier avec d’autres matières, comme le métal par exemple.
  • Le parquet moderne est constitué de lames larges, il a un aspect vieilli ou brut, il figure au top des dernières tendances.
  • Le parquet flottant ou parquet contrecollé, dont la structure comprend plusieurs plis collés entre eux. Il est assemblé en rainure et languette, puis par assemblage clic.

Le prix de pose d’un parquet

Le prix de pose d’un parquet dépend du type, de la taille de la surface à aménager, de l’intervention ou non d’un professionnel et même de la zone géographique. Nous allons vous présenter une fourchette indicative afin de vous initier à l’idée de prix de pose d’un parquet. Il faudra prendre une certaine marge pour compter les modifications ou les éventualités qui peuvent survenir, notamment, les découpes, la pose de plinthe, etc.

1- Le prix de pose d’un parquet en fonction du type 

  • Le parquet contrecollé double lame ou « trois frises » coûte environ 50€ TTC le m² ;
  • Le parquet contrecollé monolame, à partir de 50 à 115€ TTC le m² ;
  • Le parquet contrecollé monolame extra-large (260mm), est de 110 à 150€ TTC le m² ;
  • Le parquet massif de 80 à 120€ TTC le m² ;
  • Le parquet massif spécifique, mosaïque se chiffre à partir de 32€ TTC le m² ;
  • Le parquet massif spécifique, teck pont de bureau coûte jusqu’à 160€ TTC le m².

2- Une technique de pose particulière est exigée, suivant leur modèle, à savoir

  • La pose flottante, pour moins de 25m², le prix de pose d’un parquet est de 25€ HT par m² ; et pour plus de 25m², on note 20€ HT par m².
  • La pose collée, le prix est de 35€ HT par m², pour moins de 25m² ; et pour plus de 25m², le prix  de pose d’un parquet est de 30€ HT par m².
  • Et enfin la pose clouée qui coûte 37€ HT le m².

L’utilisation du parquet présente de multiples avantages à condition d’en maîtriser ses attributions et dans quelles conditions la pose est appropriée. Vous disposez maintenant de toutes ces informations pour orienter vos choix dans le domaine d’un revêtement. Notons que ces valeurs qualitatives sur le prix de pose d’un parquet est à titre indicatif, car plusieurs facteurs peuvent les modifier suivant la région, la surface, les matériaux et l’éventuelle prestation d’un professionnel.