Prix d’un faux plafond

En rénovation ou en construction, l’installation d’un faux plafond est un détail minutieux nécessitant le savoir-faire d’un vrai professionnel. Comment estimer le prix d’un faux plafond ? Où trouver l’artisan qualifié ? Quels sont les matériaux à prévoir ? Combien coûte la pose d’un faux plafond ? Tant de questions qui méritent l’expertise d’un spécialiste en la matière. De plus, il regorge d’avantages. Outre ses qualités isolantes, le faux plafond est également un très bon support décoratif.

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

Le faux plafond est également connu sous le nom de plafond suspendu. De ce fait, il se place sous le plafond principal et est fabriqué à partir de matériaux légers, tels que les plaques de plâtre et les fibres minérales, ou bien encore le métal. Il est généralement fixé sur une structure métallique.

À quoi sert-il exactement ? Le faux plafond remplit trois fonctions bien distinctes. Il peut tenir un rôle esthétique. Il sert en effet d’ornement en cachant divers défauts du plafond classique, des câblages électriques et d’autres installations. Plusieurs types de décoration sont proposés, pour ne citer que des LED intégrés et des corniches. Les bruits sont également réduits grâce à l’absorption et l’isolation acoustique du faux plafond. Par ailleurs, il peut limiter les pertes d’énergie avec ses performances thermiques.

Pour parfaire son installation et respecter toutes les normes y afférentes, il est judicieux d’engager un professionnel dans le domaine. Ce dernier est aussi en mesure de donner divers conseils et astuces pour optimiser les résultats attendus, tant en matière d’ornement qu’en confort.

Prix d’un faux plafond

Prix d’un faux plafond en fonction du type

Le prix d’un faux plafond varie selon le type et le style voulu. En général, le faux plafond tendu et le faux plafond suspendu sont les plus connus. Nous allons détailler comme suit tout ce qu’il faut savoir sur ces deux modèles.

Le faux plafond tendu : est fait à partir d’une toile nommée velum qui est tendue entre les murs. Sa mise en place est délicate, mais c’est un choix avisé pour les adeptes de modernité et de design. Suivant le nombre d’angles et d’autres critères, comme la surface et les luminaires à intégrer, son prix peut augmenter. Il coûte en moyenne 70€ le m². Une fois le chantier achevé, il n’est plus possible d’en modifier une ou plusieurs parties.

faux plafond suspendu

Le faux plafond suspendu : Ce type de plafond est, quant à lui, accroché à une structure métallique. Son installation permet d’instaurer des espaces destinés à l’emplacement des câbles et des isolants. Il peut être constitué de différents matériaux :

En bois : le plafond suspendu en bois est particulièrement esthétique. Il réchauffe confortablement une pièce et est estimé entre 15 à 80€/m².

En PVC : à la fois économique et pratique, ce type de faux plafond est disponible en plusieurs couleurs. De ce fait, elle offre plusieurs possibilités, voire plus de fantaisies. Elle coûte entre 20 à 60 le m².

En plaques de plâtre : facile à installer, ce faux plafond répond parfaitement à un rapport qualité/prix. Il est un bon isolant et peut recouvrir toutes les imperfections du sous-plancher, du béton, etc. Une plaque de 2,50 m × 1,20 m coûte en moyenne 8€.

Le plafond suspendu métallique est un produit de luxe, car elle peut valoir entre 150 à 200€ le m². Il est spécialement conçu pour les lofts et les bâtiments contemporains.

En lambris : c’est un revêtement plutôt décoratif (satiné, en faux bois, recouverts d’un papier vinyle, etc.). Il peut être cloué, à agrafer ou vissé. Son prix peut varier entre 5 à 20€.

D’autres aspects peuvent également intervenir dans l’estimation du coût d’un projet d’installation ou de relooking de faux plafond. Il faut tenir compte de la taille de la pièce, de la main-d’œuvre, des matériaux utilisés, du type d’isolation souhaité, des finitions, de la décoration, du nombre des luminaires, des revêtements, etc.

faux plafond suspendu métallique

Pourquoi opter pour un faux plafond ?

Le faux plafond est un moyen ingénieux de camoufler un ensemble de circuits électriques, des systèmes de ventilation, des matériaux de plomberie, une tuyauterie et tout autre équipement nécessaire au confort d’un logement ou d’un bureau. Il permet de créer un passage essentiel à la mise en place d’un matériel destiné à l’éclairage, au chauffage ou autre, notamment dans les bâtiments de santé, des locaux commerciaux et des ERP.

Prix d’un faux plafond :  Esthétique et performance acoustique

Si pour les bâtiments professionnels, le faux plafond joue un rôle plus pratique, les particuliers se concentrent plus particulièrement sur leur côté esthétique et au confort qu’il peut fournir. Il peut, entre autres, intégrer des sources de lumière. Il peut également être peint en fonction des couleurs préférées de chacun et du style à faire ressortir. Si vous avez besoin de diverses solutions de masquage sonores entre les étages, le faux plafond peut aussi répondre à vos exigences.

Il est bon de noter que le faux plafond permet d’abaisser le plafond classique, notamment pour le cas d’une vaste pièce et d’optimiser son confort. Si ce type d’aménagement à été réservé aux grands établissements de luxe, il est désormais à la portée de tous, alors pourquoi ne pas en profiter. Comme il combine à la fois le design et la commodité, il est de plus en plus prisé par les particuliers qui ne manquent pas de créativité. Rien de tel pour avoir un intérieur personnalisé.

faux plafond moderne

Prix d’un faux plafond : Le modèle sur-mesure

Bien que le prix d’un faux plafond diffère en fonction des détails, opter pour le sur-mesure est l’idéal. Vous pouvez en effet avoir des préférences distinctes en fonction des pièces. Une chambre contemporaine sera, par exemple, mise en valeur avec un faux plafond à rayures doté de lumières intégrées. Si on aime le modèle de chambre à coucher rustique, un faux plafond en bois peut très bien convenir. Pour la cuisine, il est préférable de choisir un faux plafond de couleur clair. En blanc, avec des motifs, orné de dessins, laqué, imprimé, à effet miroir et autre, il n’y a pas de limite.

Si vous envisagez de rénover votre magasin, le faux plafond peut apporter une ambiance originale avec les éclairages et les couleurs, sans compter l’économie d’énergie dont vous pouvez en bénéficier. Il peut conférer à votre espace une atmosphère cosy et moderne. N’hésitez pas à envisager cette option si vous désirez sortir du lot.

Et dans la salle de bain ? Il n’est pas interdit d’installer un faux plafond dans une salle d’eau. Cependant, il faut tenir compte de plusieurs facteurs, comme l’humidité, la ventilation et l’aération, la place des câblages électriques, etc. Quelles que soient vos idées, il convient de les exposer à un professionnel.

faux plafond sur-mesure

Le professionnel à engager pour installer un faux plafond

Si vous souhaitez refaire votre plafond et que vous manquez d’idée, il est fortement conseillé de vous orienter vers une entreprise qualifiée disposant de nombreuses références. Vous aurez la possibilité de comparer des devis et de préciser votre projet en fonction de vos goûts et de votre budget.

Installer un faux plafond n’est pas une mince affaire. C’est pour cette raison qu’il faut se tourner vers un expert pour mener à bien ce projet. Hormis le savoir-faire, ce travail nécessite également un matériel de qualité, tel qu’un escabeau, de l’enduit et une lève-plaque.

Quelques erreurs à repérer

Même si vous n’allez pas réaliser vous-même la pose de votre faux plafond, vous devez connaître quelques erreurs fréquemment constatées. Il faut savoir que la pose d’une plaque de plâtre nécessite l’intervention de deux artisans, le faire seul peut engendrer d’importants dégâts, en plus d’un mauvais résultat. Notez également qu’un faux plafond en lambris en bois doit être traité au préalable afin de prévenir la prolifération de champignons et entraîner l’apparition des moisissures. Aussi, il faut éviter de poser une couche trop épaisse d’isolant sous des lames de lambris en PVC.

Conseils pour entretenir le faux plafond

Le nettoyage et l’entretien d’un faux plafond sont des moyens performants pour le préserver et le rénover. Plusieurs gestes peuvent être effectués : dépoussiérage des moulures, rafraîchissement de la peinture, etc. Des spécialistes sont aptes à assurer la remise à neuf des dalles minérales ou métalliques. D’autres travaux sont également possibles pour redonner au faux plafond toute sa splendeur, comme le sablage, le ponçage et le décapage chimique.

entretien d'un faux plafond

Les étapes de la pose d’un faux plafond

La pose d’un faux plafond requiert le savoir-faire d’un artisan expérimenté. La première étape consiste à prendre des mesures et à dessiner un plan d’aménagement ainsi qu’un calepinage pour repérer l’emplacement des rails, des éclisses, des suspentes, etc. Elle est suivie du montage des fourrures métalliques et de la mise en place des plaques de plâtre. La finition ne consiste plus qu’à recouvrir des vis et des joints avec de l’enduit de rebouchage.

Bien entendu, les techniques et les méthodes varient d’un spécialiste à un autre et du type de revêtement à mettre en place. Cela étant, il serait préférable de savoir les bases et les généralités afin de pouvoir suivre l’évolution de vos travaux et d’en prendre les mesures conséquentes. En ce qui concerne le prix d’un faux plafond, se référer à plusieurs devis est ce qu’il y a de mieux à faire, au lieu de se contenter d’un seul et de risquer de tout recommencer.

Mis à part le faux plafond, il existe d’autres types de plafond, à l’instar du plafond flottant. Et comme la technologie n’arrête pas de faire parler d’elle, on peut désormais trouver des plafonds chauffants. Électrique, modulaire ou hydraulique, le mètre carré coûte aux environs de 80€. Cela n’inclut pas encore la pose.